Nous vous présentons la toute première des aventures de l'Odyssette : qui sont ces 3 fous, pourquoi ils sont partis et le tracé de leur périple.


Vous faire parvenir des images de l'Odyssette n'a pas été facile à causes des contraintes inhérentes à un voyage en mer : économiser les batteries, pas d'appareil photo étanche, pas évident d’inter-changer les focales fixes sur un kayak en mouvement, les risques d'éclaboussures, etc. Ce panorama n'illustre que les aspects les plus doux du voyage, manquent les images des moments plus durs voir dangereux  que nous avons traversé.

Coup de pouce financier, colis de nourriture tout au long du parcours, équipements sportifs, super-aliments, cosmétiques de voyage... l'Odyssette  n'aurait pas été la même sans nos partenaires. Aussi elle ne l'aurait pas été sans le soutiens généreux de nos chers crowdfunder !


L'Odyssette a eu la chance de bénéficier d'une belle couverture médiatique. Nous espérons que des lecteurs à leur tour se lancerons dans la réalisation de leurs rêves d'aventure...


Chacun d'entre nous livre ici un résumé de la manière dont il a vécu cette grande aventure, les souvenirs marquants, etc. 


L'Odyssette ne s'est pas terminée en arrivant sain et sauf à destination. Nous travaillons à la partager : expositions, interventions dans les écoles et les lycées, écriture d'un ouvrage... l'aventure suit encore son cours.


Choix du matériel, astuces du quotidien, les risques, navigation dans les pays voisins... pas facile d'obtenir tout ce qu'il faut savoir avant de se lancer en mer.  Nous partageons ici notre petite expérience mais n'hésitez pas à nous contacter car tous les avis sont bons à prendre !


L'Odyssette n'est pas seule. On trouve éparpillés sur les mers des individus de cette espèce particulière qu'est l'homo kayakis maritimus. Nous  avons croisé la route de certains d'entre eux. 


'' Le plus fascinant ? Une mer d’huile au couché du soleil, le ciel et la mer se confondent dans des ondulations rosées et bleutées, les muscles endoloris s’apaisent avec cette vision. On distingue au loin une île minuscule vers laquelle nous ramons depuis 15h, c’est Palagruza. A la vision magique s’ajoute l’excitation d’avoir réussi la grande traversée de l’Adriatique, une énergie nouvelle me porte jusqu’à la nuit noire''

Thomas Puech-Maurel

'' La Liberté. Parcourir la géographie sans autres contraintes que celles imposées par la nature. Ne dépendre que de notre force et de nos décisions. Comment deux petits bras peuvent mener si loin ? C'est une chose qui m'étonne encore et que je trouve merveilleuse '' 

Nil Roux

'' Cette aventure a été humainement très forte. La mer est un monde dur, hostile à l'Homme et nous ne sommes pas bien adapté pour y survivre. Au milieu de tout ce chaos il y a l'entraide, ce n'est pas une légende de marin. Les gens de la mer sont solidaires, toutes ces rencontres bienveillantes et chaleureuses m'ont confirmé qu'il y a en fait beaucoup de gentillesse au fond de l'humanité et j'en ai retiré une certaine paix '' 

Sonia Verducci