NOTRE ÉQUIPAGE  :

Thomas Puech-Maurel a étudié le Droit en France et à Istanbul. Entre problématiques juridiques et philosophiques, il a travaillé sur l'appréhension de la folie par le Droit. Intéressé par les sciences de l'éducation, il s'est impliqué auprès de jeunes enfants en difficulté d'apprentissage. Apprécié partout où il passe, il connaît bien la Turquie, les Balkans et l'Egypte. Il est aujourd'hui entrepreneur dans les assurances.

Sonia Verducci est nutritionniste. Elle s'intéresse particulièrement à la nutrition sportive, à l'éducation alimentaire et à la naturopathie. Elle s'investie bénévolement et à travaillé auprès d'enfants en situation de handicap. Aventurière enthousiaste, elle a beaucoup voyagé en Europe, notamment en Sicile, et elle a dernièrement parcouru l'Espagne la Nouvelle-Zélande à vélo. Elle exerce actuellement en milieu médical.

 Nil Roux est diplômé en Droit des affaires et spécialiste de l'intégration des pays dans l'Union Européenne. Voyageur contemplatif, il a exploré l'Europe en auto-stop, en vélo, en train et même à la rame. Son dernier voyage l'a amené à photographier l'Égypte. Photographe et brasseur professionnel il organise des expositions conviviales. Il s'est lancé dans l'écriture d'un ouvrage mêlant récits de voyage et réflexion géopolitique.



Chacun d'entre nous livre ici un résumé de la manière dont il a vécu cette grande aventure, ses souvenirs marquants, etc. 



NOTRE PARCOURS

13 mars 2016, départ de la plage de la Corniche à Sète, nous passons la Camargue, le Rhône, la Côte d'azur jusqu'à Nice ou nous prenons un ferry pour Bastia ( nous ne sommes pas encore assez expérimentés pour la traversée métropole-Corse, surtout fin mars ). Nous longeons la côte Ouest de la Corse, la plus sauvage et la plus mouvementée, puis la côte Est de la Sardaigne. En ferry nous arrivons dans les îles Éoliennes. Nous ramons entre Vulcano, Lipari, Panarea, Salina et Stromboli, puis nous rejoignons la côte Sicilienne jusqu'à Messine. Arrivé à Salerno en ferry nous  sillonnons la côte amalfitaine : Cetara, Amalfi, Capri...

L'Odyssette se lance dans sa plus grande traversée : l'Adriatique. Du port italien de Vieste nous atteignons les îles croates de Palagruža, Sušac, Lastovo, Hvar... puis nous longeons la côte monténégrine, la baie de Kotor, la côte méconnue de l'Albanie, la mer Ionienne, la mer et le détroit de Corinthe, et Athènes où nous prenons un ferry pour la Crète pour nous protéger du meltem, le vent du nord qui sévit dans la mer Égée en automne. 

Nous longeons la côte ouest et sud de la Crète, puis nous prenons un ferry pour Rhodes et le port de Marmaris car il n'est pas autorisé de passer la frontière turque à la rame. De là nous descendons le long de la Lykia yolu et ses ruines antiques, Marmaris, Antalya, Gazipasha... et enfin, ENFIN Limonlu à proximité de Mersin ! Impossible de poursuivre plus loin, après c'est la Syrie.


NOS SPONSORS

 

L'Odyssette n'aurait pas été la même sans nos partenaires et le soutiens généreux de nos chers crowdfunder !